Le preheader : élément oublié dans l'optimisation du taux d'ouverture

Campagnes
22 avril
/
5 min de lecture
Peu d'options optimisent vos taux d'ouverture en dehors de la ligne d'objet et du nom de l'expéditeur. Lorsque les spécialistes du marketing essaient d'améliorer leur taux d'ouverture, ils passent souvent à côté d'un élément qui est pourtant à leur portée : le pré-en-tête. Lorsque le pré-en-tête n'est pas optimisé, vous perdez un espace précieux pour communiquer. Et c'est bien dommage sur un appareil mobile.
Preheader - dame avec un panneau Open en bois

Le preheader est plus ou moins visible selon le service de messagerie utilisé. Et plus ou moins valorisé selon l'appareil utilisé (desktop, tablette ou mobile). Il représente le prolongement de la promesse donnée dans le titre, vous permettant d’insister sur la nécessité d’ouvrir l’email.

Un levier d'ouverture souvent négligé

Trop souvent négligé, celui-ci reprendra systématiquement les premiers caractères du contenu de votre template, ne vous permettant pas de profiter de cet espace privilégié.

Le preheader que vous verrez le plus souvent est "Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici". Vous pouvez faire un choix éditorial plus marketing, en utilisant cet espace pour un texte donnant envie de lire le contenu de la campagne. Pensez également à utiliser des éléments de personnalisation à cet endroit !

Combien de caractères ?

Difficile de savoir à combien de caractères limiter votre preheader. Et pour cause, cela dépendra :

La longueur de l'objet et de l'expéditeur
Sur les ordinateurs, le webmail affiche souvent tout sur une seule ligne. Si la ligne d'objet est trop longue, votre preheader sera coupé.

Le service de messagerie
Outlook les met en évidence dans son infobulle. Alors que Inbox de Gmail les rend un peu plus effacés en les grisant et en affichant une photo/logo de l'expéditeur.

L'appareil
L'iPhone place le preheader devant le message, bien visible, sur plusieurs lignes.

En règle générale, essayez de limiter le pré-en-tête à environ 40 caractères (si votre sujet fait 30 ou 40 caractères). Pour plus de précision, étudiez vos statistiques. Vérifiez les services de messagerie et les appareils utilisés par votre public. Cela vous permettra d'optimiser plus précisément la longueur de votre pré-en-tête.

Optimisez votre contenu

Comme vous pouvez le constater, le preheader est à votre portée. Mais rappelez-vous que son efficacité est relative aux éléments suivants :

  • Le sujet de l’email est l’élément le plus impactant pour votre taux d’ouverture. Avec le nom de l’expéditeur et le preheader, il doit épouser des règles strictes de longueur, de texte et de marketing,
  • La manière dont votre template est codé impacte aussi la délivrabilité. De plus, des notions de responsive ou de plain-text sont à prévoir,
  • Enfin, assurez-vous d'avoir le bon contenu dans le corps de votre email. Tous ces éléments font partie d'une liste de bonnes pratiques à adopter dès que vous vous lancez dans l'email marketing.

Partager

Lien texte
Il s'agit d'un texte à l'intérieur d'un bloc div.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.