Bien rédiger votre sujet de mail pour un taux d'ouverture optimal

Campagnes
21 avril
/
5 min de lecture
La ligne d'objet est de loin l'élément le plus influent lors de l'ouverture d'un email. Voici comment vous pouvez améliorer vos résultats.
Soyez brillant dans le néon. Objet du message

Quel que soit l'endroit où vous recevez des emails, ils présentent tous une liste à l'utilisateur. C'est à lui de décider s'il va continuer à lire votre message, ou pas.

Lorsque vous rédigez du contenu, vous devez toujours vous poser ces deux questions :

  1. Est-ce assez séduisant ? Est-ce que je vais optimiser mon taux d'ouverture en l'écrivant comme ça ?
  2. Est-ce que cela nuit à mon délivrabilité? En ce qui concerne la longueur et les termes utilisés, suis-je dans les règles ?

Allez droit au but

Contre toute apparence, il s’agit d’un exercice assez difficile. Le secret réside dans le fait d’être à la fois clair, court et concis.

Clair

À travers votre sujet, vous devez indiquer clairement ce que le lecteur va découvrir en l'ouvrant. Vous pouvez viser la curiosité et une dose de mystère. Mais n'exagérez pas votre ligne d'objet avec un effet qui serait gâché par l'email lui-même. C'est encore plus vrai pour les emails promotionnels. Sinon, vous risquez le désabonnement ou pire.<br><br><br>

Short

C’est certainement l’inconvénient avec la langue française, il va falloir rester clair, court et concis à la fois ! On vous conseille d’essayer de viser les 20-30 caractères. On sait, ce n’est pas facile, surtout en langue française, mais il va falloir vous y habituer car c’est dans ces eaux-là que les taux d’ouverture sont les plus hauts.

Concis

Ne vous étalez pas dans un jargon trop technique. Cela rejoint l’idée précédente de faire un sujet court, mais votre sujet se doit d’être catchy. En d’autres termes, il doit être celui qui ressort de la masse d’autres emails présents dans la boîte de réception. Et pour cela :

  • N'utilisez que des mots puissants, évitez d'être fade et misez sur des termes plus émotionnels,
  • Utilisez des verbes orientés vers l'action,
  • Concentrez-vous sur l'urgence,
  • N'utilisez pas une succession de mots-clés courts qui n'apportent aucune valeur ajoutée.

Attention à certains mots-clés spam

Les mots-clés suivants ne sont pas interdits. Mais ils constituent une alerte pour les filtres anti-spam qui ont un œil très critique. Évitez autant que possible de les utiliser, car vous risquez de vous retrouver sur délivrabilité:

  • des termes liés aux gratuités, aux réductions,
  • tout ce qui est commercial, les achats,
  • suivi de thèmes tels que "argent à domicile", la voyance, la sexualité, la santé
  • la surenchère de la confiance : "ceci n'est pas un spam", "vous avez été sélectionné", etc.
  • l'usage excessif des majuscules et de la ponctuation est à éviter.

En bref, la plupart du temps, il s'agit de bon sens. Ne rédigez pas un objet comme le ferait un spammeur. Si vous pensez que votre sujet utilise un jargon considéré "spammy", par exemple les rencontres ou la finance, adoptez une approche plus créative.

Optimisez votre titre

Utilisez l'analyse, la personnalisation et les tests A/B ; effectuez des tests et voyez quels messages fonctionnent le mieux. Cakemail vous fournit des rapports clairs et une interface simple. Cela vous aidera à observer et à itérer de nouveaux titres.

Contenu connexe

  • Pour optimiser pleinement votre taux d'ouverture, améliorez également votre preheader,
  • Les règles concernant les mots-clés sont également valables dans le corps du email. Mais d'autres bonnes pratiques sont à prendre en compte,
  • Avant d'écrire quoi que ce soit, vous devez disposer d'un bon template. La configuration technique est très importante pour optimiser votre délivrabilité et votre engagement.

Partager

Lien texte
Il s'agit d'un texte à l'intérieur d'un bloc div.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.